Que signifient les bilans vert, orange, rouge ?

Vert : la surface d’oscillation du corps en position debout est normale (- de 150 mm²), la répartition
gauche/droite et avant/arrière des oscillations est satisfaisante (10% d’écart maximum).
Orange : la surface d’oscillation est importante (+ de 150mm²) et/ou la répartition gauche/droite et
avant/arrière des oscillations excède 10% d’écart. La stabilité posturale est à améliorer.
Rouge : la surface d’oscillation est importante (+ de 200mm²) et/ou la répartition gauche/droite et
avant/arrière des oscillations excède 20% d’écart. Instabilité posturale, à corriger.

J’ai un bilan vert et si je recommence immédiatement il est orange ou rouge… ?

Il faut vérifier si le test a été bien réalisé, si vous n’avez pas été perturbé (bruits, mouvements autour
de vous…) ou encore votre état de fatigue.
Si ce n’est pas le cas, une grande alternance des bilans peut être, en soi, le signe d’un manque de
stabilité posturale.
De plus, il n’est pas utile de pratiquer plusieurs tests immédiatement les uns après les autres. En
dehors de symptômes douloureux, il est recommandé de pratiquer un test par semaine et de faire
une moyenne des bilans : si c’est majoritairement vert, c’est satisfaisant ; si c’est majoritairement
orange la posture doit être améliorée avec le support postural Extensit (voir « Mode d’emploi » à
suivre impérativement) et, si cela ne permet pas d’améliorer le bilan, avec un praticien certifié HSP
membre du réseau PROSYM; si le bilan rouge est majoritaire, il est d’emblée conseillé de corriger la
posture avec le support postural Extensit et avec un praticien certifié HSP membre du réseau
PROSYM.
La stabilité posturale n’est jamais définitivement acquise et tend vers le déséquilibre, ce qui nécessite
bien que nous y portions attention.

J’ai un bilan vert et, après posture Extensit, il devient rouge… ?

C’est fréquent. En effet, il faut généralement un peu de temps (quelques minutes à quelques jours !)
pour que le corps intègre les modifications provoquées par posture et /ou traitement kiné ou ostéo
ou encore semelles proprioceptives ou orthopédiques.
Cela étant, Il faut vérifier si le test a été bien réalisé (voir ci-dessus) et il faut analyser attentivement
les différents paramètres : après posture ou traitement le paramètre « surface d’oscillation » est
souvent réduit, ce qui indique une meilleure stabilité, alors que les paramètres « gauche/droite et
avant/arrière » sont passés au rouge : c’est surtout sur ces derniers paramètres que semble se
marquer le temps de latence nécessaire au corps pour intégrer les modifications. Après quelques
temps, le bilan redevient vert.

J’ai un bilan vert mais j’ai mal au dos… ?

De toute manière, en cas de douleurs, il faut consulter.
Il sera peut-être nécessaire de vérifier ce bilan pendant quelques jours de suite, 1 fois par jour. S’il
est majoritairement vert, il est vraisemblable alors que ces douleurs soient dues à d’autres causes
que la perturbation posturale.

Les professionnels ont accès à d’autres paramètres qui nécessitent une formation.

X